Sels de nicotine : qu’est-ce que c’est ?

La nouvelle tendance

En matière d’e-liquides, les fabricants mettent la barre très haut. Après les e-liquides CBD, voici les e-liquides au sel de nicotine. Ils envahissent les boutiques spécialisées et rencontrent un réel public. Vapoter prend désormais des connotations plus saines. En effet, présents dans les feuilles de tabac, les sels de nicotine s’extraient de façon plus naturelle. Ils sont ensuite mélangés à du propylène et de la glycérine végétale pour donner aux cristaux cette forme liquide que l’on retrouvera dans les e-liquides.

Jusqu’à présent, les e-liquides étaient constitués de nicotine dite pharmaceutique. C’est-à-dire qu’elle a été purifiée par la main de l’Homme, lui conférant la propriété d’être plus facilement assimilable par l’organisme. De plus, son effet dure dans le temps. Mais en contrepartie, cet apport en nicotine est moins important que celui apporté par une cigarette. Pour faire simple, il faut vapoter 10 minutes pour obtenir ce que la cigarette vous procure en 10 secondes. 

Des effets plus probants

La nicotine classique (pharmaceutique) est désagréable à partir de 12mg. Cela se notifie par des quintes de toux et la gorge qui pique. Les vapoteurs sont alors amenés à utiliser des e-liquides moins concentrés en nicotine et donc, à vapoter plus, afin de se trouver « rassasiés » en taux de nicotine.

Les sels de nicotine étant plus purs offrent un taux de nicotine plus élevé, quasi similaire à celui obtenu en fumant une cigarette. Ainsi, le vapoteur est comblé plus rapidement et vapote donc moins. D’autre part, au moment de la consommation, ils ne brûlent pas la gorge comme la nicotine pharmaceutique. On dit que le « hit » est plus doux et agréable, notamment grâce à la présence d’acide benzoïque qui fait redescendre le taux de pH. Ainsi, le taux de nicotine est donc plus élevé dans les e-liquides au sel de nicotine que dans ceux contenant de la nicotine classique. 

Au final, quel impact sur le consommateur ?

Pour faire simple : grâce au sel de nicotine, le vapoteur va moins ressentir le besoin de vapoter, car il aura son quota de nicotine en moins de temps qu’avec un e-liquide classique. C’est pour cette raison que les gros fumeurs qui souhaitent désormais passer sur l’e-cigarette trouveront leurs besoins de nicotine comblés rapidement grâce au sel de nicotine. Pour résumer, les e-liquides au sel de nicotine sont plus concentrés en nicotine et procurent un hit plus agréable que les e-liquides classiques.

L’impact pour le consommateur est donc double : celui d’apporter le taux de nicotine suffisant pour le vapoteur et celui de l’aider à baisser sa consommation. En espaçant les vapotages, cela leur permettra de consommer moins de e-liquide et donc de faire également des économies ! Pour le moment, le choix en e-liquide est assez restreint. Mais celui-ci tend à s’étoffer, afin de proposer aux consommateurs, un éventail quasi similaire aux e-liquides classiques.

Le sel de nicotine s’adresse-t-il qu’aux fumeurs ou gros vapoteurs ?

Si le produit a été conçu spécialement pour attirer ces profils, les e-liquides au sel de nicotine sont totalement adaptés à tous. Les premiers visés seront ceux recherchant un taux de nicotine élevé avec l’e-cigarette, sans pour autant subir les effets du hit désagréable. Même les vapo-fumeurs y retrouvent leur compte, notamment parce qu’ils peuvent désormais combler leur sensation de manque très rapidement, comme s’ils fumaient une cigarette.

En revanche si ces e-liquides sont idéaux pour les fumeurs souhaitant basculer sur la vape, il est important de rappeler qu’il faut éviter les produits avec atomiseurs (cela est surtout valable pour les vapoteurs aguerris). Mieux vaut privilégier des produits comme les podmods ou les clearomiseurs à inhalation indirecte. Certains produits proposant l’inhalation indirecte vont permettre de se rapprocher de la cigarette (la fumée est gardée en bouche avant d’être avalée). En revanche, l’inhalation directe va propulser la fumée aspirée directement dans les poumons, sans que celle-ci ne reste dans la bouche.

Et la santé dans tout ça ?

Étant un produit assez récent, le recul est trop faible pour connaître les répercussions sur la santé des consommateurs. Aucune étude n’a d’ailleurs été conduite sur les sels de nicotine. Il y a fort à parier que, même s’ils sont plus « purs » que la nicotine elle-même, les effets sur le corps soient sensiblement identiques. Les spécialistes pensent donc que les risques sont identiques.